Rapas sive Napos

Rédigé par Clément Stahl - - aucun commentaire
Mon amie Olivera m'a offert, mardi, de retour de son voyage en Serbie, un cadeau très bien trouvé. Alors qu'elle ne savait pas du tout notre affinité pour la cuisine romaine, elle a découvert lors de son exploration de ruines romaines de Viminacium en Serbie...un recueil de recettes romaines. On peut y trouver, bien sûr Apicius, mais aussi des extraits de Caton, De Agricultura et Columelle, De Re Rustica. Le tout est illustré sous un joli format et traduit en serbe et en anglais. Nous ne perdons pas de temps et cuisinons directement des bettraves rouges à la mode romaine suivant le livre d'Olivera et la recette d'Apicius le livre III, chapitre XIII, recette 100. Pour les utilisateurs d'internet ici.

Contexte général

Le but de cette recette est d'explorer de nouvelles façons de cuisiner les betteraves rouges. Mais tout d'abord une petite digression sur Vinimacium . J'avais tendance à oublier que l'Empire Romain s'étendait jusqu'à Constantinople et donc que des ruines peuvent se trouver dans toute l'Europe. Le complexe de Vinimacium est l'un des plus important de Serbie avec des ruines exhumés encore il y a moins de 10 ans, par exemple un amphithéâtre d'une capacité d'environ 12 000 personnes ! A lire le fantastique cadeau d'Olivera, il semblerait que les locaux aient reconstitué à Vinimacium une sorte de taverne où il est possible de s'habiller en toge et d'aller se coucher pour déguster des recettes romaines préparées aux petits soins par le personnel. Après le repas une fête arrosée s'ensuit, bien évidemment avec des vins spécialement préparés pour cette occasion.

Pour revenir à la recette, nous allons consommer les betteraves rouges cuites assaisonnée avec du cumin et une sorte de vinaigrette relevée au vin. Au passage, pour tenter de concurrencer la présentation avancée du livre d'Olivera, nous servirons dans un récipient que Sarah a ramené de Rapa Nui. Cela permet aussi de faire un petit clin d’œil, certes capillotracté au nom latin de notre recette.

Traduction anglaise de la recette :

Turnips are cooked soft, the water is squeezed out; then crush a good amount of cumin and a little rue, add Parthian laser or vinegar, stock, condensed wine and oil heat moderately and serve.

Nos ingrédients

- 4 betteraves rouges
- 1 cuillères à soupe de cumin
- du vin blanc
- 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
- du romarin
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive

Commentaires

De nouveau, nous avons adapté la façon d'épicer, suivant notre interprétation lors de recettes précédentes, la rue a été remplacée par du romarin.

Préparation

1) Faire cuire les betteraves rouges dans de l'eau bouillante,.
2) On vérifie leur cuisson en plantant un couteau dans les betteraves. Une fois cuites, égoutter.
3) Dans la casserole, rajouter les autres ingrédients pour la sauce, laisser chauffer quelques minutes.
4) Servir et déguster !

Auto-critique :

Ce plat a rencontré un bon succès auprès de Sarah et de moi même. Il doit être considéré comme une entrée et peut se manger chaud comme froid le lendemain. Le cumin a été particulièrement apprécié. Nous avons accompagné nos betteraves de pain, mais nous pensons que elles pourraient se marier particulièrement bien avec du fromage de chèvre frais.
Classé dans : cuisine - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot ixsue ?